3 ans d’expérimentation ! Retour sur la rencontre de Mulhouse

Depuis trois ans, la Fédération des centres sociaux et la Coordination Pas sans Nous portent une expérimentation nationale, avec une douzaine de sites pour mettre en place de tels espaces de participation (proposés dans le cadre du rapport Mechmache/Baqué en 2013 au ministre de la ville, mais non retenus par celui-ci qui lui a préféré la mise en place des conseils citoyens).

Mi septembre, à Mulhouse, une trentaine de membres des tables de quartier se sont réunis pour tirer le bilan de cette expérimentation et imaginer la suite. Pendant 4 jours, ensemble ou en ateliers, par la parole ou par des affiches, en mots ou en collages, les échanges ont permis de poser ce que sont les tables de quartier, la posture des accompagnateurs, et de porter un regard sur l’expérience des tables. Le groupe s’est particulièrement intéressé à la question de la démocratie interne : la table est-elle un espace réellement démocratique ?

Et maintenant ? Au vu de la richesse de la démarche et du croisement des expériences, un réseau autonome de tables de quartier est en train d’émerger. Il prendra la suite de l’expérimentation, pour renforcer les démarches existantes et développer ces instances de participation originales ! A suivre…

Lien vers le compte-rendu ici : http://www.centres-sociaux.fr/files/2017/10/Compte-rendu-se%CC%81minaire-de-Mulhouse.pdf

Compte Rendu de la Rencontre « Animateurs », Paris, 31-31 Mai 2017

Nous étions dans les locaux de la FCSF, durant 2 jours, pour échanger sur les avancées de chaque Table, la question de l’évaluation, mais aussi… la suite! 2 jours intenses de discussions, de débats, d’ateliers. Merci d’être venu.e.s !

Ce compte-rendu revient sur les productions des différents ateliers. On y trouvera :

  • des informations sur l’actualité des Tables
  • un retour sur l’atelier « Financement »
  • les compléments et remarques formulées sur la grille d’évaluation
  • les premiers éléments choisis sur l’organisation du séminaire de septembre.

Lien vers le compte-rendu : http://expetablesdequartier.centres-sociaux.fr/files/2017/06/CR-rencontres-animateurs-TdQ-mai-2017-vfinale.pdf

 


 

A Venir

Le séminaire annuel de rencontre des Tables de quartier aura lieu à Mulhouse du 14 au 17 septembre 2017.

Il faudrait que chacun commence à vérifier ses disponibilités pour les dates retenues.

Plusieurs thèmes à aborder pendant ce séminaire ont été proposés pendant cette rencontre. Des groupes de travail se sont constitués pour proposer de préparer certains ateliers. Ceux-ci sont invités à travailler sur des documents en ligne appelés Framapad. L’idée de ces documents est de préparer des ateliers sur les thématiques qui concernent les Tables de Quartier. N’hésitez pas à participer à ce travail collectif :

-> Framapad « Relation aux conseils citoyens » https://annuel2.framapad.org/p/Tdq-CC

-> Framapad « Bilan et évaluation » https://annuel2.framapad.org/p/Prepa_intertdq-sept2017_bilan

-> Framapad « Se projet, la suite? » https://annuel2.framapad.org/p/TdQ-LaSuite

-> Framapad « Quoi de Neuf? » https://annuel2.framapad.org/p/Tdq-Quoide9

Formation aux habitants – Les Comptes Rendus

En Juin 2016, nous avons organisé deux formations à destination des habitants mobilisés sur les Tables de Quartier : l’une à Marseille, pour les Tables « du Sud », l’autre à Tourcoing, pour les Tables « du Nord ». Les objectifs principaux de ces rencontres étaient

• Mieux connaître la démarche de table de quartier
• Encourager l’échange de pratique, de savoir et de savoir-faire
• Favoriser la prise de parole et se sentir à l’aise
• Trouver des méthodes et des outils pour mobiliser

Nous avons beaucoup échangé lors de temps d’atelier, à l’intérieur des centres sociaux qui nous ont accueilli (Saint Gabriel, à Marseille, et Bellencontre-Phalampins, à Tourcoing); nous avons aussi eu l’occasion de nous ballader dans les quartiers, en mettant en pratique des méthodes pour mobiliser les habitants que l’on rencontrait, à l’image des porteurs de parole (pour uen présentation de la méthode des porteurs de parole : http://www.paroles-partagees.org/le_porteur_de_paroles_277.php)

La Boîte Sans Projet (voir leur site ici) a animé ces deux temps d’échange, et produit deux comptes-rendus très intéressants permettant de revivre les moments vécus lors de ces formations.

 

  • La Rencontre à Marseille – 4 et 5 Juin 2016

img_20160604_160657218_hdr

A LIRE sur le Compte-Rendu :
P 2,3 : Pour moi, une Table de Quartier, c’est…
P 5,6 : Un état des lieux des Tables de Quartier
P 6,7 : La méthode du Débat Mouvent, et mise en situation
P 11 à 16 : Des méthodes pour mieux s’organiser au sein de la Table de Quartier, apportées par les intervenants de la Boîte Sans Projet

Cliquez ICI pour le Compte-Rendu de la rencontre de Marseille

  • La Rencontre à Tourcoing – 24 et 25 Juin 2016

formationtourcoing

A LIRE sur le Compte-Rendu :
P 2 : Pour moi, une Table de Quartier, c’est…
P 4 : Débats Mouvants : la place des femmes; le rôle d’un habitant; est-ce qu’une Table, c’est politique?; égoïsme et engagement
P 8 : Un état des lieux des Tables de Quartier
P 9 : Comment susciter de la participation?
P 12 à 15 : Comment s’organiser? Quelques apports des intervenants de la Boîte Sans Projet

Cliquez ICI pour le Compte-Rendu de la rencontre de Tourcoing

 

Un Grand Merci aux intervenant.e.s de la Boîte Sans projet Audrey, William et Samuel pour leur super travail sur ces journées de formation!!

Compte Rendu de la Rencontre des Animateurs de la Table de Quartier

Nous étions dans les locaux de la FCSF, durant 2 jours, pour échanger sur les avancées, les difficultés et les envies de chaque Table de Quartier pour cette dernière année d’expérimentation. 2 jours intenses de discussions, de débats, d’ateliers. Merci d’être venu.e.s !

Ce compte-rendu revient sur les productions des différents ateliers. On y trouvera :
– des informations sur les chantiers lancés par Tables
– des outils mobilisés
– un calendrier pour les Tables, et pour l’expérimentation, en 2016.

Bonne lecture !

Lien : CR rencontres animateurs TdQ mars 2016 Version Finale

De l’individuel au collectif : l’exemple de la Table de Quartier de Paris 18e

Comment passer de l’individuel au collectif ? Comment fait-on groupe à partir de gens qui ne se connaissent pas, qui ne sont pas venus assister à une réunion de Table de Quartier pour les mêmes raisons, qui ont chacun envie de faire quelque chose de différent ? Cette réponse revient constamment lorsqu’on se demande comment faire pour donner la parole aux habitants. Les salariés de l’association Capacités qui animent la Table de Quartier Amiraux Simplon Poissonniers, développent leurs outils. La réunion du 13 octobre 2015, après un an de création de la Table, est un exemple des morceaux de solution, des pistes intéressantes et pertinentes trouvées par l’association. Une quarantaine de personnes étaient présentes, et la réunion a duré environ deux heures.

Les animateurs de Capacités ont créé quatre « moments » différents de réunion, qui ont abouti sur la création de groupes de travail collectifs sur des enjeux spécifiques :

1) Une restitution des temps précédents sous la forme de la déambulation qui remet la réunion dans son contexte

2) Un temps long d’écoute de toutes les personnes présentes, sur le mode du « tour de table », qui aboutit sur une synthèse des choses dites, et la mise en avant de deux, trois enjeux qui ressortent.

3) Un temps de travail par petits groupes, selon les intérêts et les envies, en installant une table par enjeu. Ces groupes avaient pour objectif de définir plus clairement l’enjeu, d’échanger leurs numéros de téléphones et de fixer un RDV pour la suite.

4) Un retour en grand groupe pour conclure et se projeter vers la suite

Cet article se propose de reprendre plus en détail le déroulé de la réunion, et les raisons pour lesquelles elle a abouti sur la création de ces groupes :

Continuer la lecture « De l’individuel au collectif : l’exemple de la Table de Quartier de Paris 18e »

Séminaire d’Automne : le compte-rendu

Nous étions à Fondettes, durant 3 jours, les 30 septembre, 1er et 2 octobre 2015, pour échanger, à mi-chemin de l’expérimentation, sur les avancées, les difficultés et les envies de chaque Table de Quartier pour la suite.

3 jours de discussions, de débats, d’ateliers, dans un cadre idyllique. A celles et ceux qui sont venu.e.s : merci d’avoir participé à ces échanges, de vous y être impliqués, vous avez fait de ce séminaire un moment très vivant, très fort. A vous et pour les autres, ce compte-rendu permet d’avoir des informations sur ce qui a été échangé durant ces trois jours.

Bonne lecture!

Lien vers le Compte Rendu : http://expetablesdequartier.centres-sociaux.fr/files/2015/11/CR-Séminaire-TdQ-Automne-2015.pdf

A Roubaix, priorité sur le logement

Le 16 mai 2015, la Table de Quartier du Pile, à Roubaix, a officiellement été lancée. Portée par l’ANRJ, avec l’appui de l’université populaire citoyenne de Roubaix, son assemblée de lancement a réuni une centaine de personnes après des semaines de mobilisation.

Le but de la rencontre : décider collectivement des priorités d’action de la Table de Quartier. Les problèmes du quartier sont connus depuis des années, là, l »enjeu, c’est de s’activer, de se mettre en marche pour trouver des solutions collectives, car, comme le dit un des habitants présents : « ensemble, on peut avoir plus de forces pour faire bouger les choses »

Plusieurs pistes sont envisagées : la propreté, l’emploi, le vive-ensemble, l’image du quartier. C’est finalement le logement qui attire le plus de discussions, de débats, d’envies d’agir: ce sera la première priorité de la Table. Des maisons vouées à démolition dans le cadre d’un projet de requalification aux contours flous, des familles qui ne savent pas ce que va devenir leur logement, des propriétaires qui se sentent abandonnés… La question du logement est multiple, complexe. Il a donc fallu trouver des premières pistes de travail, pour clôturer la réunion sur des projets d’action.

AGlancementRoubaix
Assemblée de lancement, 16 mai 2015, Maison du Projet de Roubaix

Une enquête a été réalisée, pour recenser les maisons vides et rencontrer les gens du quartier pour réunir les informations. Des commissions de travail spécifiques à tel ou tel problème se sont constituées, et sont aujourd’hui bien en place et actives. Petit à petit, la Table de Quartier, encore peu reconnue par les pouvoirs publics, se fait sa place : au moment de décider de questions de logement, les élus et techniciens ne peuvent désormais plus passer outre son expertise fine des problèmes du quartier et sa capacité à mobiliser.

A Mulhouse, une rencontre qui met les problèmes à plat

Une trentaine de personnes se sont retrouvées le 9 Juin 2015, dans la salle polyvalente du Centre Socio-culturel Papin, pour discuter des problématiques dans le quartier. Cette réunion rentre dans le cadre d’une série de rencontres publiques organisées par les animateurs de la Table de Quartier de Papin.

centre social papin extérieur
Le centre Socio-culturel Papin (photo : JL)

Lors de la dernière réunion, les enjeux de stationnement et d’insécurité ont été mis en avant par les habitants présents. C’est pourquoi cette fois-ci, quelques élus ainsi que des policiers municipaux ont été invités à écouter, débattre et construire, avec les habitants présents, des solutions aux problèmes.

Le débat, très animé, a permis aux représentants de la mairie de comprendre les difficultés rencontrées par les habitants au quotidien; la peur, notamment, du trafic et des deals et le sentiment d’abandon ont été souvent mis en avant. Le débat a abouti sur des propositions concrètes, notamment la mise en place d’une surveillance policière renforcée là où les zones de deal gênent particulièrement la vie quotidienne dans le quartier.

La Table a prévu de se retrouver à la rentrée pour évaluer les réussites et les choses à encore améliorer, et également envisager de nouvelles thématiques sur lesquelles travailler.

Aller au contenu principal
Aller à la barre d’outils